Les rosiers de nos jardins et d'ailleurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour les recherches, pensez à l'index ! 2ème sous-forum en partant du haut.

Partagez | 
 

 Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie G
Rosier grimpant
Rosier grimpant
avatar

Messages : 2034
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Belgique en Brabant Wallon - zone 6b-7

MessageSujet: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Ven 01 Fév 2013, 20:32

Très intriguée par cet article je vous le livre en brut...

Déjà dans l'ancien forum de filroses plusieurs conversations le mentionnait !
Ceci m'a toujours passionné : quelles sont donc ces roses qui plantées par amour au moment d'un décès ont traversées les siècles et ressurgissent au delà de l'oubli ?

Solides,saines et pourtant si chargées d'histoires et d'émotions....





résumé d'un article paru dans le Bulletin "Roses et Roseraies" n° 57, octobre 2004, de l'association des "Amis de la Roseraie du Val-de-Marne" à L'Haÿ-les-Roses.


C'est (...) une quête de la rose en péril commencé seul et se concluant avec une active participation de passionnés qui avaient compris ce qu'était la préservation du patrimoine végétal."

C'est en 1992 que commence cette aventure originale.

Parcourant tous les cimetières ardennais pendant 10 ans, J.-Cl. Nicolas recherche, trouve, compare, inventorie et identifie un patrimoine végétal extraordinaire et pourtant totalement oublié.

Des roses célèbres aux belles inconnues, c'est une collection bien vivante et exceptionnelle qu'il exhume.

Des roses de cimetières qui ont prouvé, en survivant à leur état d'abandon absolu, leur robuste constitution, tel un défi.

"Les rosiers nantis du label "rosiers de cimetière" sont les modèles les plus accomplis de la sélection naturelle".


A partir de 1995, les choses s'accélèrent.

La reprise de tombes abandonnées et l'emploi de désherbants obligent J.-Cl. Nicolas à sauvegarder cet ensemble végétal désormais menacé de disparition.

A partir de prélèvements et de boutures, il fait de son jardin un mini-conservatoire.

En 2001, il décide de reconstituer ce patrimoine horticole en créant dans le petit village ardennais de Sery une roseraie.

Très vite, ce projet fait école et le village de Launois-sur-Vence "postule" pour la création d'une seconde roseraie dans un cadre résolumment historique : l'ancien Relais de Poste aux Chevaux et de Messageries Royales datant du XVIIème siècle !

La roseraie fut inaugurée officiellement le 19 juin 2004 dans le cadre du 29ème Festival Régional des Métiers d'Art et de Création.

Bénévoles passionnés et associations locales se sont réunis pour mettre en valeur ce patrimoine qu'ils avaient oublié.

Les rosiers ardennais étaient sauvés.

Bibliographie sélective :

Eléonore CRUSE & Paul STAROSTA, Roses anciennes et botaniques, Paris, Editions du Chêne, 1997.
François JOYAUX, La Rose de France, Paris, Imprimerie Nationale, 1998.
François JOYAUX, Les Roses de l'Impératrice, la rosomanie au temps de Joséphine, Bruxelles, Editions Complexe, 2005.

Je ne parviens pas à mettre le lien qui en reprend la liste...
Si un expert en informatique passait par ici et lirait l'article jusqu'au bout ?

Revenir en haut Aller en bas
Rescht
Rosier liane
Rosier liane
avatar

Messages : 7479
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Île de France et Franche Comté

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Ven 01 Fév 2013, 20:55

ça ? :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Texte complet :
Rosiers de cimetières
ROSIERS DU PATRIMOINE ARDENNAIS
Depuis une dizaine d’années, J. Cl. Nicolas, bien connu de tous soit par ses écrits, soit pour
l’avoir rencontré dans la roseraie, s’intéresse aux rosiers de cimetières, et tout
particulièrement à ceux de sa région natale, les Ardennes. Il nous livre ici un compte-rendu
fort intéressant de sa démarche et où elle l’a conduit aujourd’hui.
Aurons-nous d’autres vocation ?
Prologue
Le 22 novembre 2003, était planté symboliquement le soixantième rosier dans la Roseraie du
Patrimoine Ardennais, située à Launois, qui comporte actuellement 20 variétés représentées
chacune par 3 plants. Dans le même temps, un Chemin des Roses était en cours de réalisation,
reliant 10 communes rurales d’un même terroir (le Porcien) qui avaient accepté de fleurir un
site particulier de leur village avec un massif d’une ou plusieurs des variétés rassemblées dans
la collection.
C’était l’aboutissement d’une belle aventure, une quête de la rose ne péril, commencé seul et
se concluant avec une active participation de passionnés qui avaient compris ce qu’était la
préservation du patrimoine végétal, concrétisant ainsi dans le monde privilégié de la Rose le
devoir de mémoire auquel elle a droit.
Récit
1 – la recherche systématique
C’est le 9 septembre 1992 qu’à commencé ce que je n’avais absolument pas prévu : la
passionnante recherche des rosiers anciens dans TOUS les cimetières ardennais. Ce jour-là, le
petit village de Villers le Tourneur, situé dans le Pays des Crêtes, prenait la place numéro 1
d’une liste où allait s’inscrire les noms des 503 communes et des 519 cimetières visités durant
10 années, de 1992 à 2002. Le 11 juin 2002, le village de Rançonnes, à l’extrême pointe de
Givet, mettait un terme au long chemin qui, de Condé les Autry à Signy le Petit et d’Avaux le
Château à Signy Montlibert, a permis de découvrir l’existence de rosiers anciens dans 164
cimetières.
Parmi les rosiers retrouvés avec la plus grande fréquence, on note :
Rosa Alba (simple ou double) - dans 53 sites.
Rosa gallica officinalis - dans 32 sites.
Old Blush et /ou Hermosa - dans 28 sites.
Rosa x Centifolia - dans 27 sites.
Puis des variétés horticoles de rosa gallica – dans 15 sites, sur lesquelles je n’ai pu mettre un
nom et qui correpond à 8 variétés différentes.
La rose de Rescht, très proche des rosiers de Damas, présente dans 7 sites.
Puis le polyantha très florifère et très remontant “Marie Pavie” qui a vu le jour à Lyon en
1888, présent dans 5 sites.
Le rosier Blush Noisette, présent dans 3 sites.
Enfin, un rosier de Damas très florifère, présent également dans 3 sites, et un rosier de Damas
à fleur simple mais donnant une floraison d’automne appréciable, en un seul exemplaire.
Je terminerai en mentionnant la découverte de rosiers - 5 sites - qui m’ont posé un sérieux
problème d’identification. Ces rosiers, que j’ai appelé rosiers bengalliques, sont
vraissemblablement des hybrides de première génération entre rosiers du Bengale (synonymes
de rosiers de Chine) et rosiers galliques. Ils présentent des caractères des 2 parents, sont très
florifères et leur végétation est éxubérante et touffue. La coloration automnale de leur
feuillage est appréciable.
L’identification de ces rosiers ne fut pas toujours facile, surtout en morte saison. Juger sur le
port de l’arbuste, la coloration de l’écorce des tiges de l’année et la forme des aiguillons, ne
permet pas un diagnostic immédiat. Au printemps, après développement du feuillage, de
nouveaux indices affinent l’appréciation. Mais il faut attendre la floraison pour ranger
définitivement et sûrement le rosier dans la classe à laquelle il appartient. Voilà pourquoi
certains cimetières, visités en morte saison, le furent à nouveau en juin pour un jugement
définitif.
Un mot seulement sur la rusticité de ces rosiers trouvés sur des vieilles tombes abandonnées :
ils ont survécu aux hivers rigoureux (février 1956, long hiver 1962 – 1963, janvier 1985), aux
maladies en l’absence de traitements, aux concurrences de la végétation spontanée (liseron,
graminées, ronces…), à l’absence d’une taille raisonnée, au mieux remplacée par un élagage
grossier faute d’expérience. Ayant subi toutes ces contraintes négatives, les rosiers nantis de
label “rosiers de cimetière” sont les modèles les plus accomplis de la sélection naturelle.
2 – la sauvegarde
Ce qui n’avait été, au début, qu’un inventaire, s’accompagna à partir de 1995 d’une
sauvegarde du matériel observé. En effet, à partir de cette année 1995, la reprise des tombes
abandonnées et l’emploi souvent intempestif de désherbants agressifs hors des allées
conduisirent à une disparition rapide de ces rosiers anciens. Il fallu augmenter la cadence des
visites et revenir à l’automne prélever, sous forme de drageons et de boutures, le matériel
végétal en danger.
Mon jardin drômois devint dès lors une sorte de SPA, un refuge pour rosiers ardennais en
péril. J’obtins des résurrections spectaculaires mais aussi des échecs irrémédiables. Au fil des
ans, le jardin pris l’allure d’un mini-conservatoire, ce qui me réjouissait mais en même temps
inquiétait mon épouse qui aurait souhaité que tout ce travail ne fût pas accompli en vain.
3 - la constitution des roseraies du patrimoine
Au cours de l’année 2001 me vint l’idée de rapatrier dans leur département d’origine ces
rosiers dont certains prospéraient sous le climat drômois depuis 6 ans.
Après accord de la municipalité de Sery, petit village rural à la limite de la plaine
champenoise et des premières crêtes préardennaises – village que je connais bien pour y avoir
vécu 6 ans – une petite Roseraie du Patrimoine fut établie à partir de drageons prélévés dans
mon jardin et de boutures préparées patiemment pendant une année. C’est ainsi qu’à
l’automne 2001 puis à nouveau en 2002, 25 variétés furent rapatriées puis plantées et
entretenues par un bénévole du village.
Telle un levain, cette modeste implantation allait faire école.
Le Centre Rural d’Action Culturelle de Launois sur Vence postula pour une seconde roseraie
du patrimoine, plus étoffée. Le cadre proposé était flatteur : l’ancien Relais de Poste aux
Chevaux et de Messageries Royales datant du XVIIe siècle : quoi de plus adéquat pour des
roses anciennes.
Et, comme un bienfait n’arrive jamais seul, la présidente de l’Association pour le
Développement du Pays des Crêtes, en collaboration avec le Centre d’éveil au Patrimoine,
suggéra un Chemin des roses.
Cette année 2003 fut l’aboutissement de dix années de prospection mais quelques rosiers
retardataires viendront compléter les Roseraies du Patrimoine et le Chemin des roses dans les
prochaines années.
Epilogue
Des bénévoles passionnés se sont mis au travail, de la conception de la roseraie sur plan,
jusqu’à la plantation, en passant par la préparation fine du terrain. Tous savent que demain il
faudra désherber, tailler, fertiliser, maîtriser les éventuelles repousses des porte-greffes, mais
cela sera aussi l’occasion de rencontres amicales et d’échanges fructueux.
Et puis les deux roseraies ne sont pas entièrement terminées.
Plusieurs variétés retardataires viendront rejoindre leurs “aînée” dans les toutes prochaines
années. Quelques villages, pris de remords (“ah si nous avions su !”), pourront compléter le
“Chemin des roses”.
La roseraie de Launois sur Vence a été inaugurée officiellement le 19 juin 2004 dans le cadre
du 29ème Festival Régional des Métiers d’Art et de Création.
En guise de conclusion, après un passage surprenant dans un jardin drômois, les roses ont
retrouvé leur terroir d’origine. Par ailleurs, elles sont passées de l’enclos du souvenir à
l’espace de la vie, il était grand temps ! il ne retera bientôt plus de tombes abandonnées dans
nos cimetières ardennais.
J. Cl. Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
sylvie G
Rosier grimpant
Rosier grimpant
avatar

Messages : 2034
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Belgique en Brabant Wallon - zone 6b-7

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Ven 01 Fév 2013, 21:27

Oui c'était ca ,merci beaucoup Rescht !

Les roses retrouvées qui ont bravées les siècles sans entretien et avec pleins de désherbants....
Ou peut-être que c'est tout l'amour de celui qui les a plantés qui les aidées à tenir si longtemps ?

Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Triton
Jeune rosier
Jeune rosier
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 46
Localisation : Irreville - Eure - Haute-Normandie

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Ven 01 Fév 2013, 22:37

J'en ai profité pour ajouter Marie Pavié.
Revenir en haut Aller en bas
http://lejardindetriton.blogspot.fr
sylvie G
Rosier grimpant
Rosier grimpant
avatar

Messages : 2034
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Belgique en Brabant Wallon - zone 6b-7

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Ven 01 Fév 2013, 23:12

Bravo triton c'est un peu dans ce sens que ce label m'interpelle...
planter dans mon jardin une de celles qui ont réussi à traverser des générations et assurer ainsi mon amour des roses quand la jardinière sera fatiguée ....
Revenir en haut Aller en bas
Bip.
Rosier grimpant
Rosier grimpant
avatar

Messages : 2279
Date d'inscription : 01/05/2013
Localisation : 35 Bretagne nord

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Dim 19 Mai 2013, 09:58

Bonjour.

La démarche est belle. Le résultat encourageant. La patience monstrueuse est au r.d.v.. flower L'aboutissement avec ce chemin des Roses ,ce doit être chouette à voir. study

Je suis avec toi , Sylvie. C'est incroyable et très fort d'émotions ,ces rustiques installés en lieu et place et qui se sont adaptés au fil des années à des conditions ingrates
Revenir en haut Aller en bas
maigold
Bouture
Bouture


Messages : 133
Date d'inscription : 03/05/2013
Age : 70
Localisation : Limousin et Charente Maritime

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Dim 19 Mai 2013, 10:19

c'est comme ça que j'ai découvert Cardinal de Richelieu dans un cimetière limousin !
Revenir en haut Aller en bas
parsifal
Bouture
Bouture


Messages : 27
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Savoie (alt 400 m)

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Lun 05 Aoû 2013, 21:04

Je trouve l'idée magnifique. Rechercher enquêter identifier conserver une vraie démarche de collectionneur
Revenir en haut Aller en bas
André
Rosier grimpant
Rosier grimpant
avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 50
Localisation : Libourne

MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   Dim 21 Déc 2014, 23:07

L'idée fait des émules !

Flo dans le Gard : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Thermidor : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Qui d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Connaissez vous les fameuses roses des cimetières ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete-des-rosiers.forumactif.org :: Les "Anciens" et assimilés :: Les autres "Anciens"-
Sauter vers: