Les rosiers de nos jardins et d'ailleurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Pour les recherches sur un rosier consultez d'abord l'index (troisième forum en partant du haut). Pour les nouvelles et nouveaux inscrit(e)s, lire impérativement le message du deuxième forum svp !

Partagez
 

 Mes observations botaniques sur les rosiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Irin du
Bouture
Bouture


Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 35
Localisation : Cote de granit rose

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 11:03

bonjour,
je me permets de vous partager l'état actuel de mes observations sur la culture des rosiers de manière douce. Je n'ai aucune formation, je n'ai pas lu de livre sur les rosiers et j'y vais à l'aveugle en observant depuis plusieurs années leur comportement. Voici un mail que j'ai échangé avec un monsieur chez qui je gère le jardin:

J'ai fais quelques tests comparatifs pour la gestion des rosiers cette année. Il faudrait qu'on en discute afin d'essayer d'appliquer mes méthodes chez vous. C'est assez simple mais chaque rosier doit être entretenu en fonction de son état de santé. J'ai remarqué que les tailles d'automne réalisées trop tôt dans le but de faire refleurir ou de stimuler le reveil des bourgeons dormants fatiguent considérablement les plants. Et de fait ils sont plus enclins aux maladies (pigmentation tâches rouges, jaunes sur l'écorce).

Concernant le fumier de poule, il s'agit d'un engrais coups de fouet riche en azote N hors à cette période tous les arbres ont besoin d'avantage de P et de K (potassium,phosphore).

Concernant les rosiers que je gère ailleurs, aucun engrais extérieur au jardin n'est ajouté, les éléments de paillage suffisent amplement. D'autre part, là où avant on souhaitait voir apparaître une 2ème floraison abondante, mise à part en utilisant de l'engrais chimique c'est presque impossible et ça demande une energie énorme pour l'arbuste.. Je préfère d'ailleurs laisser les fruits se former après la première floraison pour nourri les oiseaux l'hiver et attendre que chaque rosier me montre là où il veut faire de nouveaux rameaux. A ce moment là soit en milieu d'hiver ou au début du printemps on taille après les départs de nouvelles branches en faisant une éclaircit profonde. (comme ça on a un bon tire sève, et la compartimentation des cellules au niveau de la taille est plus rapide et donc moins de maladies peuvent s'installer)

Les seules opérations à réaliser en saison florale et à l'automne début d'hiver, sont la suppression des bois morts (toilette)

J'ai fais cet essai cette année sur 2 rosiers de la même variété cote à cote, le résultat est frappant, celui taillé de manière conventionnel est aujourd'hui à l'agonie et attaqué par les champignon mais refleurit un peu. Tandis que l'autre gérer en douceur est sain porte pleins de fruits rouges orangés et ne montre aucun signe de maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Rescht
Rosier liane
Rosier liane
Rescht

Messages : 8242
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Île de France et Franche Comté

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 11:42

Ah l'entretien des rosiers ou le comportement à avoir avec les rosiers ! Vaste sujet. D'autant que c'est très variable en fonction des variétés.

Les botaniques doivent être "laissés tranquilles" comme ils le sont dans la Nature.

Les "anciens" type roses de France qui à part la suppression des fleurs fanées et la taille des bois morts ne nécessitent que peu d'attention.

Mais les autres, toutes ces "créations" plus ou moins hybridées, plutôt plus même, tellement nécessiteuses d'attention, comment faire ?

_________________
"Bonne journée à toi Invité !"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'hypothèse la plus élaborée ne vaudra jamais la réalité la plus bancale.
En Franche Comté on a froid seulement 2 mois par an : en juillet et août quand on éteint le chauffage.
Il existe deux catégories de lecteurs : ceux qui aiment Terry Pratchett, et ceux qui ne connaissent pas Terry Pratchett.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
Roseraie
Roseraie
Françoise

Messages : 10422
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Marilles - Brabant Wallon

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 13:50

Irin du a écrit:
bonjour,

....
J'ai remarqué que les tailles d'automne réalisées trop tôt dans le but de faire refleurir ou de stimuler le reveil des bourgeons dormants fatiguent considérablement les plants. Et de fait ils sont plus enclins aux maladies (pigmentation tâches rouges, jaunes sur l'écorce).
....
Concernant le fumier de poule, il s'agit d'un engrais coups de fouet riche en azote N hors à cette période tous les arbres ont besoin d'avantage de P et de K (potassium,phosphore).

voir apparaître une 2ème floraison abondante, mise à part en utilisant de l'engrais chimique c'est presque impossible et ça demande une energie énorme pour l'arbuste.. Je préfère d'ailleurs laisser les fruits se former après la première floraison pour nourri les oiseaux l'hiver
...
Les seules opérations à réaliser en saison florale et à l'automne début d'hiver, sont la suppression des bois morts (toilette)
....
J'ai fais cet essai cette année sur 2 rosiers de la même variété cote à cote, le résultat est frappant, celui taillé de manière conventionnel est aujourd'hui à l'agonie et attaqué par les champignon mais refleurit un peu. Tandis que l'autre gérer en douceur est sain porte pleins de fruits rouges orangés et ne montre aucun signe de maladie.


Bonjour,

quelques points que j'ai repris de votre message :

Sans vouloir généraliser, j'ai une petite expérience de nombreuses années, et certaines constatations que je fais semblent contredire vos observations.

La taille d'automne vise chez moi à limiter des arrachages, des déchaussements, ... liés à trop de prise au vent.
Ce n'est dans ce cas qu'une taille légère. Les rosiers seront retaillés au printemps

Pour ma part, les secondes floraisons, même troisièmes ou quatrièmes (Marie Pavic et autres Rose de Rescht...)
Ne sont ABSOLUMENT pas liées à un apport d’engrais chimique ! Je n'en mets jamais.
Juste une poignée d'Or Brun au printemps et une poignée de fumier en mélange séché à l'automne.
Une bonne terre et une bonne hydratation sont essentielles !

Laisser les rosiers fructifier pour avoir des fruits durant l'hiver : il vaut mieux le faire avec la seconde vague de floraison pour les moschatas et autres anglais.. car on a des fruits bien trop tôt qui ne sont plus là durant l'hiver... (Californica Plena chez moi ne porte plus aucun fruit depuis un bon mois.. ils sont vite devenus "Blette"... Par contre, ils persistent bien sur Eléonore Berkeley.. donc c'est à voir...
et la seconde floraison fructifie tout aussi bien...
Cela échelonne les fruits avec les rosiers non remontants qui fructifient tôt sans qu'on ait le choix.

Pour se faire des comparaisons, il faut étendre à plusieurs rosiers et sur plusieurs années. Sinon on tombe dans des généralisations abusives.


Merci de m'avoir lue

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Irin du
Bouture
Bouture


Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 35
Localisation : Cote de granit rose

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 14:27

Merci pour vos retours, sachant que je n'ai pas encore de connaissances précises sur le comportement des différentes variétés, effectivement mes conclusions se font à l'aveugle sans connaître le type de rosier concerné et vos précisions me seront précieuses pour mieux comprendre le comportement des rosiers en fonction de leur type.

Il faut savoir aussi pour le contexte, que la roseraie qui pose problème avec beaucoup de maladies fongiques a été atteinte d'armillaire qui a proliféré sur un saule pleureur aujourd'hui mort et dont les racines couraient sous les rosiers.

Pour sauver les variétés qui mourraient je les ai toutes greffé sur églantier issus de semis d'oiseaux. D'ailleurs mon parti pris de laisser les fruits est directement motivé par l'espoir de voir germer ces rosiers des chiens.

Pourriez vous m'indiquer la bible du rosiériste s'il en est une, le livre incourtounable à avoir pour progresser?

Mille merci pour vos partages
Revenir en haut Aller en bas
Rescht
Rosier liane
Rosier liane
Rescht

Messages : 8242
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Île de France et Franche Comté

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 15:00

Irin du a écrit:
.../...

Pourriez vous m'indiquer la bible du rosiériste s'il en est une, le livre incourtounable à avoir pour progresser?

Mille merci pour vos partages

Tu peux regarder là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Bonne journée à toi Invité !"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'hypothèse la plus élaborée ne vaudra jamais la réalité la plus bancale.
En Franche Comté on a froid seulement 2 mois par an : en juillet et août quand on éteint le chauffage.
Il existe deux catégories de lecteurs : ceux qui aiment Terry Pratchett, et ceux qui ne connaissent pas Terry Pratchett.
Revenir en haut Aller en bas
Zimai
Rosier arbuste
Rosier arbuste
Zimai

Messages : 1029
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 70
Localisation : Tongres, au nord de Liège

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 10:29

Très intéressant tout cela, mais voici un autre aspect: chez moi mes rosiers anciens  sont " taillés "  par le chevreuil, et ça ne leur fait vraiment vraiment pas du bien... donc je vais devoir les mettre ailleur , plus proche des habita5ions.
Ceci n'est peut être pas une observation "botanique" en soi, mais néanmoins bien naturelle, montrant nos limites en tant que "jardinier"

_________________
La rose c'est comme l'amour, elle n'a d'épines que pour celui qui s'en effraie ...  osons la tendresse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be
bourru07
Rosier grimpant
Rosier grimpant
bourru07

Messages : 2085
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 79
Localisation : Cévennes Ardèche Méridionale

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 11:03

Zimai a écrit:

Ceci n'est peut être pas une observation "botanique" en soi, mais néanmoins bien naturelle, montrant nos limites en tant que "jardinier"

Ou nos limites de chasseurs... Suspect
Car le plus efficace traitement de la maladie du chevreuil,
c'est la chevrotine.  Twisted Evil

_________________
Passer pour un idiot, aux yeux d'un imbécile, est un plaisir de fin gourmet (G. Courteline)
Revenir en haut Aller en bas
Madame Alfred
Rosier grimpant
Rosier grimpant
Madame Alfred

Messages : 3688
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 76
Localisation : Suisse Chablais vaudois

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 11:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ma bible le premier de la liste Roses de Peter Beales
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinschussele.ch/
Zimai
Rosier arbuste
Rosier arbuste
Zimai

Messages : 1029
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 70
Localisation : Tongres, au nord de Liège

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 13:43

bourru07 a écrit:
Zimai a écrit:

Ceci n'est peut être pas une observation "botanique" en soi, mais néanmoins bien naturelle, montrant nos limites en tant que "jardinier"

Ou nos limites de chasseurs... Suspect
Car le plus efficace traitement de la maladie du chevreuil,
c'est la chevrotine.  Twisted Evil

Bourru, j'aimerais mais la chasse au chevreuil est très réglementée et limitée en Flandre
Il n'y a que 20 ans env que le chevreuil est apparu chez nous et que 5 ans qu'il apparaît dans le parc de nuit, mais j'ai une population permanente dans le bois entre 5 et 8 individus.

_________________
La rose c'est comme l'amour, elle n'a d'épines que pour celui qui s'en effraie ...  osons la tendresse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be
Irin du
Bouture
Bouture


Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 35
Localisation : Cote de granit rose

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 18:06

j'ai aussi des abroutissements de chevreuils chez moi sur mes jeunes fruitiers. il y a bien des répulsifs mais réservés aux pro ayant le certiphyto.
Merci pour vos référence livresques, j'en ai commandé un ce jour:

Roses
Starosta, Paul,Cruse, Éléonore

Revenir en haut Aller en bas
Zimai
Rosier arbuste
Rosier arbuste
Zimai

Messages : 1029
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 70
Localisation : Tongres, au nord de Liège

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 18:53

Irin du a écrit:
j'ai aussi des abroutissements de chevreuils chez moi sur mes jeunes fruitiers. il y a bien des répulsifs mais réservés aux pro ayant le certiphyto.
Merci pour vos référence livresques, j'en ai commandé un ce jour:  

Roses
Starosta, Paul,Cruse, Éléonore


j'utilise des répulsifs mais il faut les appliquer tres régulièrement et sur une surface assez grande, ca marche mais voilà, je ne suis pas un fan du chimique

_________________
La rose c'est comme l'amour, elle n'a d'épines que pour celui qui s'en effraie ...  osons la tendresse [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.noric.be
bourru07
Rosier grimpant
Rosier grimpant
bourru07

Messages : 2085
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 79
Localisation : Cévennes Ardèche Méridionale

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 19:20

Zimai a écrit:
... j'utilise des répulsifs mais il faut les appliquer tres régulièrement et sur une surface assez grande, ca marche mais voilà, je ne suis pas un fan du chimique...

Tu as bien raison. Le traitement balistique est autrement plus efficace... Laughing
Tu es sur tes terres après tout...

_________________
Passer pour un idiot, aux yeux d'un imbécile, est un plaisir de fin gourmet (G. Courteline)
Revenir en haut Aller en bas
Irin du
Bouture
Bouture


Messages : 11
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 35
Localisation : Cote de granit rose

Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 22:05

Zimai a écrit:
Irin du a écrit:
j'ai aussi des abroutissements de chevreuils chez moi sur mes jeunes fruitiers. il y a bien des répulsifs mais réservés aux pro ayant le certiphyto.
Merci pour vos référence livresques, j'en ai commandé un ce jour:  

Roses
Starosta, Paul,Cruse, Éléonore


j'utilise des répulsifs mais il faut les appliquer tres régulièrement et sur une surface assez grande, ca marche mais voilà, je ne suis pas un fan du chimique

en l'occurence c'est un répulsif à base de graisses animales donc pas chimique mais quand même interdit au particuliers en France. Cela dit j'ai remarqué mais ça reste à confirmer que les fruitiers avec lesquels j'avais planté des groseilliers n'ont pas été attaqué, hasard ou peut être que les chevreuils n'aiment pas l'odeur qu'ils dégagent?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mes observations botaniques sur les rosiers Empty
MessageSujet: Re: Mes observations botaniques sur les rosiers   Mes observations botaniques sur les rosiers Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes observations botaniques sur les rosiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete-des-rosiers.forumactif.org :: Les rosiers, de l'achat à l'entretien régulier :: La taille-
Sauter vers: